Victory (Kick Boxing – K1)

0

Cerdan retrouve le kick

En matière de boxe, les Levalloisiens sont décidément comblés en ce début d’année. Samedi 25 mars, à partir de 18h30, le Palais des sports Marcel-Cerdan accueille la 4ème édition du Victory. Un rendez-vous explosif de kick boxing où les meilleurs combattants s’affronteront dans des super fights de très haute facture. Promoteur de l’événement, Dominique Maraninchi évoque le plateau de la soirée.
Propos recueillis par Maxime Douté

Info Levallois : Dominique, quels sont vos sentiments à l’aube de ce retour à Levallois pour la 4ème édition du Victory ?
Dominique Maraninchi : C’est toujours un plaisir et une grande émotion de revenir à Levallois, au Palais des sports Marcel-Cerdan, le temple de toutes les boxes. Ici, nos soirées ont toujours connu une grande réussite. C’est un public de connaisseurs. Même lors de la dernière édition, organisée dans un contexte
très difficile (NDLR : le Victory avait eu lieu quinze jours après les attentats qui avaient touché Paris et le Stade de France), nous avions réuni près de 4 000 personnes à Marcel-Cerdan.
Pouvez-vous nous détailler le plateau de cette 4ème édition ?
Commençons par le main event chez les moins de 71 kg et le retour au Victory du Biélorusse Chingiz Allazov, certainement le numéro 1 de sa catégorie. Il sera opposé au Belge Mohamed Hendouf, classé n°1 en France et dans le Top 10 mondial. Grand coup de chapeau à lui, car il n’y a pas beaucoup de combattants qui acceptent de rencontrer Allazov aujourd’hui. Ce combat de gala contre Chingiz vaut largement une ceinture. Il est la grande star de la catégorie. Je l’ai découvert et lancé à 17 ans. Il me prouve sa fidélité en donnant toujours sa priorité au Victory, et ce, même si le Glory (NDLR : plus grande compétition de K-1) le sollicite. Ses deux uniques défaites remontent à 2013, contre deux stars du Glory. Depuis, il est invaincu et est devenu champion du monde Wako Pro l’année dernière.

À droite, le poids lourds français Abderahmane Coulibaly.

Un nouveau partenaire contribue cette année à offrir un plateau des plus relevés…
En effet, les Néerlandais de l’ACB Kick Boxing sont venus se greffer au Victory pour cette 4ème édition. C’est très flatteur pour nous et pour l’ambition internationale de notre organisation. L’ACB KB est une structure avec beaucoup de moyens, qui monte de plus en plus. Elle met sur pied beaucoup d’événements. Pour cette 4ème édition du Victory, elle est venue avec plusieurs de ses boxeurs, qui participent aussi au Glory.

Et donc de très gros super fights en vue…
Avec notamment celui qui opposera le Russe Alexander Stetsurenko estampillé ACB KB au Français Cyril Benzaquen, champion du monde ISKA de kick boxing.
Il y aura aussi un très attendu super fight entre le Français Eddy Nait-Slimani, combattant du Glory, qui fait partie du Top 5 mondial et le Colombien David Mejia, champion de l’ACB KB, classé dans le Top 10 mondial. Le Victory a aussi concocté un combat explosif entre deux puncheurs, le Biélorusse Yuri Bessmertny et le Français Djibril Ehouo, surnommé le grizzli. Si le Parisien gagne ses combats en ce moment, il aura fort à faire face au Biélorusse, qui, sans des blessures préjudiciables, aurait pu devenir le leader de sa catégorie. S’il reste capable du meilleur comme du pire, il est doté d’un punch rare.

À gauche, le combattant ACB KB Alexander
Stetsurenko, habitué du Glory.

Le 25 mars, les Levalloisiens auront aussi leur combattant…
En effet, avec l’ancien champion du monde de boxe française Christophe De Busillet, qui a également brillé en anglaise. Comme il travaille au LSC, nous collaborons chaque année pour l’organisation du Victory. Depuis deux ans, il me fait part de son envie de boxer lors de nos soirées. Nous avons fait en sorte que son souhait se réalise. J’espère qu’il va travailler ses esquives (rires).

Combien de combats sont prévus ?
Dix combats avec, notamment, chez les poids lourds, le Français Abderahmane Coulibaly, qui avait battu Freddy Kemayo lors de notre dernière édition. Il sera opposé au combattant néerlandais de l’ACB KB, Dexter Suisse. Un beau bébé de 115 kg, qui ne paie pas de mine, mais qui reste très puissant et très rapide pour un poids lourd.
Et de nombreuses autres affiches, car le Victory a toujours privilégié le spectacle et des matchmakings frontaux où la fuite est exclue. D’autre part, il se veut un événement qui révèle des stars, à l’instar d’Allazov.

Renseignements et billetterie
ville-levallois.fr
levallois-sporting-club.fr
francebillet.com; ticketnet.fr

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.