Podium

0

AMEDEO DANS LE TEMPO !
Lancé depuis le 6 novembre dans la 8ème édition du Vendée Globe, le skipper levalloisien Fabrice Amedeo a réalisé un très bon début de course.
En effet, après 24 jours de ce tour du monde en solitaire et sans escale, il occupait une belle 14ème place et avait même pu déboucher le champagne au franchissement de l’Équateur. Avant cela, il avait dû affronter son premier pot au noir et le manque de sommeil qui en découle.
Conséquence de cette fatigue cumulée, Fabrice relate sur son site Internet un étrange cauchemar : “J’ai rêvé qu’à mon arrivée du Vendée Globe, il n’y avait personne, mais vraiment personne pour m’accueillir. Je me disais : quelle idée de faire ces trois mois de navigation pour avoir un tel accueil ”. Quand mon réveil a sonné, je me suis réveillé en étant persuadé que j’étais sur la route du Rhum 2018 ! Il m’a fallu 3 à 4 minutes pour réaliser que tout cela était faux. Ça faisait assez peur, c’était un rêve fort qui démontre que j’ai vraiment besoin de me reposer !”. D’autant que le Levalloisien se dirigeait alors tout droit vers le Cap de Bonne Espérance et les dépressions du Grand Sud..

Retrouvez son carnet de bord sur reportersdularge.com/news

SUR LES CHAPEAUX DE ROUE !

Les épéistes du LSC ont débuté la saison de façon tonitruante. Chez les filles, Coraline Vitalis, sélectionnée en équipe de France avec Auriane Mallo, Marie-Florence Candassamy et Océane Tahé, termine 2ème lors de la coupe du monde de Tallinn.
Les filles ne s’inclinent qu’en finale, dans une rencontre très serrée face à l’Estonie, pays organisateur (24-21).
D’autre part, la Levalloisienne Amélie Awong monte sur la 3ème marche du podium au circuit européen de Colmar (moins de 23 ans). Enfin, chez les hommes, les Levalloisiens Daniel Jerent, Yannick Borel et Ronan Gustin remportent la coupe du monde de Berne, associés en équipe de France à Jonathan Bonnaire de l’Escrime Rodez Aveyron. En finale, ils battent les Suisses (45-37). En individuel, les trois épéistes du LSC entrent dans les points. Jerent se classe 11ème, Gustin 20ème et Borel 33ème.
Quelques jours plus tard, à la coupe du monde de Buenos Aires, la même équipe obtenait la médaille d’argent, puisqu’elle s’inclinait en finale face à la Russie (39-45). Des Russes qu’ils avaient écartés en demi-finale à Berne. En revanche, en individuel, Yannick Borel réalisait une belle performance en s’octroyant le bronze, tandis que Daniel Jerent et Virgile Marchal concluaient respectivement la compétition à la 17ème et 22ème place.

MARCELLIN CONFIRME !
photo-1À l’occasion de la 2ème édition du gala de boxe “The Challenge”, qui se déroulait à Deauville, le super welter du LSC, Bruno Marcellin, affrontait Dimitri Halley.
Le Levalloisien a confirmé sa bonne forme en venant à bout du Normand aux points (60-54 deux fois et 58-56). Dans un combat de 6 rounds de 3 minutes, Marcellin a fait étalage d’une belle boxe et aurait même pu conclure avant la limite. Mais, Halley, sonné à deux reprises, a réussi à limiter la casse. Grâce à cette victoire, le pensionnaire du LSC se classe parmi les 9 meilleurs super-welters français. Il devrait reboxer en février, toujours à Deauville et en direct sur L’Équipe 21, dans un gala organisé par David Nicotra. Emmené par son coach José Ngufulu, il espère avoir une chance de ceinture nationale d’ici un an.
À la sortie du combat, son père et préparateur physique Philippe Marcellin a tenu à rendre hommage à un ancien du club levalloisien : “Je remercie grandement Souly (NDLR : Souleymane Mbaye, qui a également gagné son combat le même soir). J’ai longtemps été son préparateur physique. Par amitié, il demande désormais que Bruno boxe dans les mêmes galas que lui. C’est dit !

LEVALLOIS, CAPITALE DE L’HANDIBOXE !

Samedi 19 novembre, le palais des sports Marcel-Cerdan accueillait le Fight Day, une après-midi entièrement consacrée à l’handiboxe, avec, en point d’orgue, le combat de gala entre le Levalloisien Ludovic Tihar, champion de France, et Jawad Isliy, pensionnaire du Boxing Club de Garges Sarcelles. Pour animer cet événement unique, placé sous le regard des caméras de RMC-BFM TV, le LSC Boxe Anglaise, organisateur du jour, a pu compter sur la présence du mythique speaker du noble art français Jean-Pierre Cossegal. Au programme, des démonstrations effectuées par des athlètes atteints de pathologies différentes. Sous l’oeil vigilant de leurs coachs, à l’instar de Thierry Maroudin Jasmin, responsable de l’handiboxe à Levallois et référent à la FFB ou encore de Hassan Bout, ils se sont exercés à divers ateliers. À la fin de cette démonstration, les boxeurs ont obtenu un certificat de participation et une médaille remise par le Président du LSC, Bertand Percie du Sert. En guise d’apothéose, ils ont assisté au combat entre Tihar et Isliy. Ce combat de 3 rounds de 3 minutes arbitré par Karim El Hayani, autre coach du LSC, n’a rien eu à envier à certains combats amateurs valides. Les deux combattants, qui ont bien fait le travail, n’ont pu se départager. La rencontre s’est donc soldée par un match nul, mais une nouvelle confrontation serait déjà à l’étude.

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.