PATRIMOINE

0

Made in Levallois

Chaque année, le troisième week-end du mois de septembre est consacré aux journées européennes du Patrimoine. Cette année, elles s’intègrent dans l’Année européenne du patrimoine culturel. Info Levallois  invite à (re)découvrir le ou, plutôt, les patrimoines  de la ville.
Par la Direction des Archives Municipales et Romuald Hambert

Ouvrez bien les yeux, le Patrimoine est partout à Levallois ! Bien que la commune ne soit née qu’en 1867, elle dispose d’un Patrimoine conséquent et diversifié.
Mais, un peu de sémantique pour débuter. Le Patrimoine est une notion plurielle. En effet, il n’existe pas une seule forme de Patrimoine, mais une multitude. On peut parler de Patrimoine architectural, naturel, historique, une notion qui évolue donc au fil du temps et des préoccupations sociétales.

UN PATRIMOINE ARCHITECTURAL URBAIN TRÈS DENSE
Le Patrimoine architectural caractérise une époque, une civilisation ou un événement. C’est cette valeur qu’il est utile de transmettre aux générations futures afin d’en perpétuer la mémoire. Sur le territoire levalloisien, trois parties d’édifices bénéficient de la protection au titre des monuments historiques : le Temple Protestant, la Villa Mauresque et l’Hôpital britannique. Pour autant, la ville regorge de lieux inscrits à l’inventaire général des monuments et des richesses artistiques des Hauts-de-Seine.
À tout seigneur tout honneur, on ne peut décemment parler de Patrimoine à Levallois sans évoquer l’Hôtel de Ville. Ce bâtiment, inauguré le 27 mars 1898, est un modèle de construction de type Napoléon III, particulièrement majestueux. De nombreux immeubles ou secteurs particuliers de Levallois, font également partie intégrante de ce Patrimoine : les immeubles de la fondation Cognacq-Jay, les Villas Chaptal et Muller…
La Municipalité a d’ailleurs inscrit dans son PLU (Plan Local d’Urbanisme), un Cahier de Protection du Patrimoine Architectural , qui recense les bâtiments qui doivent être protégés et faire l’objet d’une réglementation spécifique. Logiquement, la Municipalité a eu a coeur de préserver des façades remarquables lors de réhabilitations de bâtiments, comme par exemple, pour le groupe scolaire Jules-Ferry.
Une autre particularité de la ville de Levallois, c’est sa configuration urbanistique, constituée de rues en angles droits, parallèles et perpendiculaires. Des  rues qui ont été dessinées et pensées par Nicolas Levallois, le créateur de la commune et son ami le géomètre Rivet.

Groupe scolaire Jules-Ferry.

UN PATRIMOINE PAYSAGER
Outre le Patrimoine architectural, citons également le Patrimoine végétal. Sur les 242 hectares de superficie, Levallois compte désormais 44 hectares d’espaces verts publics, soit 18 % de sa surface, avec 8 parcs, 18 squares, une centaine d’îlots verts dont 7 classés remarquables. Une diversité paysagère très récente puisqu’une majorité d’espaces verts ont été réalisés dans les 30 dernières années, sous la Municipalité de Patrick Balkany.En 1983, Levallois ne possédait en effet que deux parcs (Planchette et Hôtel de Ville) sur 3,65 hectares seulement. Le Patrimoine paysager actuel est exceptionnel et se caractérise par sa diversité, son fleurissement permanent à chaque saison, sa créativité et son originalité. Rappelons que Levallois a reçu de nombreuses récompenses dans ce domaine, notamment la Fleur d’Or , récompense suprême, en 2010 et 2016.

Parc de la Planchette.

Tombe de Gustave Eiffel.

UN PATRIMOINE MÉMORIEL
Le Patrimoine mémoriel  inclut l’ensemble des monuments commémoratifs. Il s’articule autour de la mémoire nationale, de la mémoire locale et de la mémoire individuelle.
Depuis de nombreuses années, la Municipalité a souhaité donner une ampleur toute particulière aux célébrations et commémorations nationales des deux guerres mondiales, centenaire du début de la première guerre mondiale en 2014, 70 ans de la fin de la seconde guerre mondiale en 2015 et centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918, cette année.
Parallèlement, le patrimoine mémoriel levalloisien est conséquent, de nombreux monuments ou plaques commémorant l’action de Levalloisien(ne)s dans l’Histoire. Ainsi, par exemple et sans même évoquer les Monuments aux Morts de l’avenue du Général de Gaulle et du cimetière, une sculpture de Maurizio Toffoletti, Place du 11 novembre 1918, honore les taxis de la Marne, partis en grand nombre directement des garages levalloisiens de la compagnie de taxi G7. Diverses plaques honorent également la mémoire de résistants morts pour la libération de Levallois en août 1944. Par ailleurs, la Municipalité entretient avec soin son cimetière, lieu de mémoire, où reposent, outre les Morts pour la France, des personnalités désormais historiques, telles que Maurice Ravel,Gustave Eiffel ou Louise Michel, dont les tombes sont entretenues par la Ville, ou plus proche de nous, Léon Zitrone ou Madame Soleil..

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.

https://www.caviarbase.com http://www.simondeli.com http://www.weeklyleak.com replica handbags replica handbags hermes replica replica bags replica handbags replica hermes https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags http://nwaedd.org replica hermes hermes replica hermes replica replica hermes http://www.gretel-killeen.com yeti cups cheap yeti cups