OPÉRA

0

Une sérénade rare par Opera Fuoco

Pour la première fois en France, le 11 mai, c’est à Levallois, Salle Ravel, que se jouera la pétillante sérénade silencieuse, Die Stumme Serenade, du compositeur Erich Korngold. Opera Fuoco, dirigé par David Stern, a souhaité célébrer ici cette oeuvre rare et poursuivre son travail avec de jeunes solistes talentueux.

Par Ingrid Roulot-Gamboa

Cette oeuvre est rare ! Originale, elle mélange, avec doigté, le jazz, la musique classique viennoise des années 20 et l’univers de Hollywood. Dans cette création 2019, on pourra entendre Die Stumme Serenade, dans une ambiance haute couture, luxe et septième art, dans une configuration d’orchestre à effectif réduit.

Opéra surprenant
Scandale ! La même nuit, dans la villa du Premier Ministre Lugarini, sa maîtresse, l’actrice Silvia Lombardi, surprend un inconnu dans sa chambre qui tente de l’embrasser et l’on découvre un complot pour assassiner le chef de l’État. Enquêtes, complots, séduction et scandales parsèment l’intrigue de Die Stumme Serenade, La Sérénade silencieuse. Cet opéra unique, en forme de comédie musicale, est originellement en allemand. Ici, les dialogues seront en français.
Avec kimonos de soie, bas relief végétaux, le raffinement des costumes et des décors invitera l’art déco sur la scène de Ravel. Le Chef d’orchestre et directeur artistique d’Opera Fuoco d’origine américaine, David Stern, a choisi ici de mettre en lumière une nouvelle fois de jeunes artistes lyriques très prometteurs. Dania El Zein dans le rôle de Sylvia, Marco Angioloni dans celui du Premier Ministre, Olivier Bergeron dans celui d’Andrea, Juilette Allen est Louise… Dans une ambiance Berlin de l’entre-deux-guerres, teintée de films des années 40, l’audience plonge dans un opéra surprenant rendant hommage à la vie du compositeur persécuté…
En effet, l’autrichien naturalisé américain Erich Korngold écrit cette oeuvre en 1946, alors qu’il vient de rentrer d’exil à Hollywood, où il fuyait le nazisme. Ce sera son dernier opéra…
Après un début de carrière fulgurant, celui dont le deuxième prénom est Wolfgang est considéré comme le nouveau Mozart par la critique, un prodige du piano. Ses oeuvres sont jouées devant la haute société alors qu’il n’a pas douze ans. En 1936, il fuit l’Autriche et gagne avec sa famille Los Angeles. Le cinéma lui ouvre les bras. Il composera dix-huit musiques de films dont Les Aventures de Robin des Bois, avec Errol Flynn, pour laquelle il est oscarisé en 1939, mais aussi Capitaine Blood ou L’aigle des mers… Avec toujours une orchestration raffinée et très fournie, il en est considéré comme l’un de ses génies. Il disparaît à l’âge de 60 ans à Hollywood. Le silence se fit sur ses sérénades. Opera Fuoco rallumera le feu Salle Ravel.

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.

http://www.thedreampainter.com hermes replica http://www.simondeli.com http://www.weeklyleak.com replica handbags hermes replica http://www.transglobalcm.com hermes replica https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags http://www.fasc.net replica hermes hermes replica https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags hermes replica replica hermes http://www.gretel-killeen.com yeti cups cheap yeti cups