Madeleine Malongia (LSC Judo)

0

La Reine Mado

Magdeleine MalongaAu LSC Judo depuis 2013, Madeleine Malonga, 21 ans, connaît une ascension fulgurante dans sa catégorie (- 78 kg). Championne d’Europe et 3ème aux “monde” chez les Juniors, en 2013, elle est devenue championne de France en titre, chez les Séniors, en 2014 et a remporté son premier Grand Slam, à Baku. En attendant le championnat de France par équipe, “Mado” s’est livrée à coeur ouvert pour Info Levallois

Madeleine, ton premier geste le matin ?
➜ Je consulte mon téléphone, les réseaux sociaux Instagram et Facebook pour voir les dernières nouvelles de la nuit (rires).

Qu’est-ce qui te rend de bonne humeur ?
➜ Quand mon plus proche entourage est heureux.

De mauvaise humeur ?
 Les gens qui font n’importe quoi en voiture, comme moi (rires).

Selon toi, ta principale qualité ?
 La gentillesse.

Ton plus grand défaut ?
 Un peu trop franche.

La plus grande judokate de tous les temps ?
 Lucie Decosse.

Celle qui t’impressionne le plus aujourd’hui ?
 Gévrise Emane.

Ton meilleur et pire souvenir de judokate ?
 Le meilleur, ma médaille d’argent pour mon premier Tournoi de Paris, en 2014. C’était énorme. Le pire, ma toute première compétition, à 8 ans. Je me suis fait éclater par tout le monde (rires). Je suis arrivée dernière.

Ton rêve ultime ?
➜ Devenir championne olympique.

Type d’hommes célèbres ?
 Channing Tatum et Tom Hardy.

Plat préféré ?
 La langue de boeuf de maman.

Le CD que tu écoutes ?
 Le dernier album de Beyoncé, qui s’appelle Beyoncé. Je ne m’en suis pas remise encore.

Plutôt grand ou petit écran ?
 Plutôt télé. J’adore les séries Breaking Bad et Orange is the New Black, l’histoire de femmes incarcérées.

Devise ou expression favorite ?
➜ “La roue n’est pas carrée”, une variante de “la roue tourne” (rires).

Si tu avais été quelqu’un d’autre ?
 Ma maman, pour tout ce qu’elle représente. Une femme forte, belle, travailleuse, courageuse, avec un grand coeur et qui ne baisse jamais les bras. Un peu comme moi en fait (rires)…

Si tu avais un don ?
 Me transformer en petite souris pour écouter ce qu’il se passe dans les hautes sphères du pouvoir, où se prennent les grandes décisions.

Tu es plutôt métro, dojo, dodo ou dojo, mojito et disco ?
 Les deux. Ça dépend des périodes, mais je reste toujours raisonnable.

Les conflits, tu les règles à coups de ippons ou de discussions ?
 En discutant, peut-être un peu trop franchement parfois (rires). Mais, je ne suis pas une bagarreuse.

Plutôt kimono ceinture ou robe cintrée ?
Robe cintrée. C’est important, car on fait un sport de combat, qui nous oblige à mettre notre féminité entre parenthèses. En plus, le kimono, ça ne nous met vraiment pas en valeur, c’est moche. Alors, quand on l’enlève, on se doit d’être coquette, pour montrer qu’on peut aussi être belle et féminine.

Temps record dans la salle de bain ?
➜ J’atteins facilement l’heure (rires).

Quand tu es très triste, tu es plutôt du genre à te venger sur les madeleines ou tu pleures comme une madeleine ?
 Je pleure. Mais, cela n’arrive pas souvent.

Quelle est la recette pour avoir une bonne Madeleine en amour ?
➜  250 g de générosité, 300 g de bonne humeur, 500 g d’ambition, 800 g de folie et 3 kg de sincérité (rires). C’est un grand gâteau, mais je ne suis plus une petite fille, je suis une grande Madeleine (rires).

Maxime Douté

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.

http://www.thedreampainter.com hermes replica http://www.simondeli.com http://www.weeklyleak.com replica handbags hermes replica http://www.transglobalcm.com hermes replica https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags http://www.fasc.net replica hermes hermes replica https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags hermes replica replica hermes http://www.gretel-killeen.com yeti cups cheap yeti cups