Levallois Metropolitans (Basket)

0

Campbell,
Captain Américain !

Capitaine emblématique de Strasbourg durant quatre saisons, Louis Campbell, 38 ans, se présente également comme l’homme de base de Frédéric Fauthoux, coach des Levallois Metropolitans, demi-finalistes inattendus des playoffs l’an passé sous l’étiquette Paris-Levallois.
À l’aube de sa deuxième saison, le meneur de jeu américain évoque sans langue de bois l’exercice à venir et livre ses impressions sur la nouvelle équipe.
Propos recueillis par Maxime Douté

FLOR ENT PIETRUS
Joker de luxe !
Afin de pallier le forfait de l’intérieur américain Rod Odom, qui ne devrait pas retrouver les parquets avant le 20 novembre à cause d’une luxation de l’épaule, les Levallois Metropolitans ont trouvé leur pigiste médical en la personne de Flo Pietrus. L’ex-international (230 sélections) remporta notamment l’Euro avec les Bleus en 2013. Également champion d’Espagne avec Malaga, il retrouve à Levallois coach Freddy Fauthoux, son ex-partenaire de l’Élan Béarnais avec lequel il a été sacré champion de France à trois reprises (2001, 2003, 2004), ainsi que l’assistant-coach Sacha Giffa, avec lequel il monta sur la troisième marche du podium lors de l’Euro 2005.

 

Info Levallois : Louis, vous entamez votre deuxième saison à Levallois.
Comment vous sentez-vous sur le plan personnel et sportif ?
Louis Campbell : Sur le plan personnel, je suis très content d’être à Levallois. C’est une belle ville, très agréable à vivre. Ma famille est très heureuse ici ! Sportivement, le projet correspond à ce que l’on m’avait décrit. Il ne s’inscrit pas dans la facilité et c’est ce qui le rend passionnant.

Le capitaine que vous êtes 
s’attendait-il à vivre une telle saison l’an passé avec une demi-finale en playoffs ?
Il est vrai qu’avec le 14ème budget de PRO A, nous n’étions pas forcément attendus à un tel niveau de performance, mais je vous avouerai que oui, je m’y attendais, même si ce sont des choses qu’on ne peut pas dire avant. La saison dernière, nous
avions déjà une équipe jeune, mais je sentais qu’elle avait tout pour être une grande équipe. On avait juste besoin de prendre la bonne direction et de la montrer aux plus jeunes. C’est ce qu’il s’est passé grâce à la conjugaison des compétences de coach Freddy, du staff, et des cadres de l’équipe.
La combinaison de tout cela a fait que nous avons réalisé une grande saison. Finalement, nous nous sommes inclinés contre les futurs champions de France (NDLR : Chalon-sur-Saône), en leur prenant quand même un match en demi-finale.

Que vous-inspire l’équipe
cette saison ?
L’équipe a été fortement renouvelée. Elle est jeune, très jeune. Nous avons besoin de beaucoup progresser en termes d’expérience et pour cela, nous avons besoin de jouer beaucoup de matchs. Nous aurons aussi besoin d’un “leadership” très fort. Nous devrons apprendre très rapidement.
Les jeunes devront aussi être forts mentalement. Grâce à l’Eurocup, nous aurons des matchs prestigieux à jouer. Ce sera compliqué, mais il faudra apprendre de chaque rencontre.

Pensez-vous que ce groupe soit
plus fort que celui de l’an passé ?
Il est peut-être plus talentueux cette année, mais il a beaucoup moins d’expérience. La saison dernière, nous étions aussi très forts mentalement. Pour l’instant, je sens que notre équipe est plus réservée, plus passive, plus attentiste. L’an passé, nous étions davantage dans l’émotionnel, l’agressivité. On doit mettre davantage d’émotions.
Mais, c’est le début de saison. Tout cela se travaille. On ne lâchera rien, on parlera aux plus jeunes. On devra les encadrer, être toujours sur eux et cela paiera.

Les Metropolitans peuvent-ils répéter la même saison que l’an passé ?
Ce sera très difficile de reproduire la même saison, pour deux raisons. Même si le groupe était aussi jeune l’an passé, beaucoup connaissaient la PRO A. Cette saison, de nombreux joueurs vont la découvrir. La deuxième raison est d’ordre plus tactique. Les autres équipes ont compris ce que l’on faisait l’année dernière.

Quels sont vos objectifs individuels
et collectifs ?
Individuellement, maintenir mon niveau de jeu et continuer à aider les jeunes. Je suis très dur avec l’équipe et moi-même,
car je recherche l’excellence. Je dois être moins difficile, car je sais que cela va prendre du temps, étape par étape. Pour le collectif, j’espère gagner le plus de matchs possibles, mais surtout que l’on apprenne de chacun d’eux, même dans la défaite.
Il est bien sûr trop prématuré pour parler de playoffs ou de Leaders Cup.

Que pensez-vous du nouveau nom de l’équipe, les Metropolitans ?
C’est un peu étrange au début, mais on s’y fait !

Ça sonne un peu NBA, non ?

Aux États-Unis, ça sonne surtout “police” (rires).

Boris Diaw
Un champion NBA à Levallois !

C’est la surprise du chef !
L’international français Boris Diaw, figure emblématique du basket tricolore ces dernières années, a rejoint les Levallois Metropolitans.
Après quatorze années passées en NBA, Babac a donc décidé de rejoindre Levallois où il retrouvera ses compères de Pau-Orthez, Florent Pietrus et le coach Freddy Fauthoux avec lesquels il a été champion de France en 2001 et 2003. Lors du 2ème titre, en 2003, il sera même désigné meilleur joueur du championnat. Entre 2003 et 2017, Boris Diaw aura fait les beaux jours des Hawks d’Atlanta, des Suns de Phoenix, des Bobcats de Charlotte, des Spurs de San Antonio, où, en 2014, il sera sacré champion NBA aux côtés d’un certain Tony Parker, et enfin des Utah Jazz. En NBA, il obtiendra même la distinction du NBA Most Improved Player, joueur ayant le plus progressé lors de la saison 2005-2006. Avec la sélection nationale où il compte 242 sélections, Boris aura notamment remporté le titre de champion d’Europe, en 2013, et 4 autres médailles*, toutes conquises avec Flo Pietrus, son complice de longue date qu’il retrouvera donc aux Metropolitans.
* Bronze à l’Euro 2005, argent à l’Euro 2011, bronze à la coupe du monde 2014, bronze à l’Euro 2015

 

Durant toute la saison, gagnez des places pour les matchs des Levallois Metropolitans sur Instagram
@villelevallois !

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.