LEVALLOIS AU MICROSCOPE – Aménagement

0

LES DIX DERNIÈRES ANNÉES D’AMÉNAGEMENT À LEVALLOIS

Ces dix dernières années, Levallois a achevé les grandes opérations qui ont été l’aboutissement de la démarche volontariste du Maire, Patrick Balkany et de la Municipalité, entamée à la fin des années 1980 avec la ZAC Front-de-Seine, lancée après la fermeture des usines Citroën, sur les quais, entraînant la disparition de tous les ateliers sous-traitants de l’usine dans le secteur, jusqu’à l’île de la Jatte. Cette énorme friche industrielle deviendra le quartier du Front-de-Seine, la vente des droits à construire des terrains acquis par la Ville permettant de financer la réalisation des équipements publics et de la voirie. Les aménagements entrepris, ensuite et jusqu’à aujourd’hui, ont permis de dynamiser l’ensemble des quartiers de la ville, notamment ceux qui en avaient le plus besoin. L’objectif était d’assurer un développement cohérent de la commune afin de préserver son cadre de vie exceptionnel tout en maintenant son dynamisme économique et sa mixité sociale et urbaine. À chaque quartier, donc, ses équipements publics (écoles, crèches, bâtiments sportifs et culturels), ses espaces verts, des logements sociaux, en location libre et en accession à la propriété, des immeubles de bureaux générateurs d’emplois et de recettesfiscales, des commerces de proximité…
Par la suite, d’autres aménagements ont assuré la continuité de cette démarche afin qu’aucun quartier ne soit délaissé ou oublié. Il s’agit des quartiers Collange-Front-de-Seine et Eiffel, sous la forme de Zones d’Aménagement Concerté (ZAC), réalisées par la Semarelp, la Société d’Aménagement de la Ville.
S’y ajoutent deux secteurs, définis au PLU (Plan Local d’Urbanisme) sous le vocable d’Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP), à savoir La Gare et le quartier Baudin, qui ont remodelé et dynamisé le territoire.
Aujourd’hui, les chantiers sont quasiment achevés et ont conduit à l’émergence de quartiers dans lesquels il est agréable de vivre, de travailler ou tout simplement de se promener. Ce Microscope propose une visite guidée de ces quartiers en présentant l’ensemble des travaux réalisés.

LES ZONES D’AMÉNAGEMENT CONCERTÉ (ZAC)
LES ORIENTATIONS D’AMÉNAGEMENT PROGRAMMÉ (AOP)

LES ZONES D’AMÉNAGEMENT CONCERTÉ (ZAC)
LE QUARTIER COLLANGE

Au nord-est de la commune, le quartier Collange était encore marqué, au début des années 2000, par la présence des anciens entrepôts de Fiat, d’immeubles de bureaux devenus obsolètes, par un tissu urbain vieillissant et par l’absence d’espaces verts, ce qui le rendait peu attractif. La création en décembre 2006 de la ZAC Collange et la réalisation des derniers îlots opérationnels de la ZAC Front-de-Seine sont, d’un point de vue administratif, deux opérations distinctes, mais, d’un point de vue opérationnel et financier, il s’agit d’un seul et même projet cohérent et complémentaire.

Les objectifs
Le renouvellement d’une offre de bureaux modernes pour r.pondre aux besoins des entreprises.
La réalisation de logements en accession . la propriété, en location libre et sociaux.
La création d’espaces verts.
Des équipements publics et des services de proximité.

Les réalisations
La création d’environ 560 nouveaux logements (42 000 m.)dont 10 000 m. environ de logements sociaux, créés en lieu et place des anciens immeubles de bureaux. Ces logements sont situ.s rues Jules-Guesde, Baudin et Marjolin, autour du parc Collange. Ils ont été livrés pour l’essentiel en 2016-2017.
Un immeuble de plus de 59 000 m2 de bureaux neufs (Ecowest), répondant aux standards actuels, livré en juillet 2017 et occupé par L’Oréal.
Le parking public Jules-Guesde de 188 places.
6 000 m2 de commerces de proximité et d’activités.
Un parc public d’environ 1 hectare.
Le Collège Louis-Blériot.
Le groupe scolaire Saint-Exupéry.
Une Maison de l’Enfance.
Le Jardin d’enfants Poisson-Clown.
Des aménagements de voirie (pavage, traitement paysager…).

En 10 ans, le quartier Collange est passé de 0 à 12 000 m2 de parc et aménagements paysagers ! ” 

Les derniers chantiers
Un dernier îlot de la ZAC Collange reste opérationnel à ce jour. Il s’agit de la réalisation, à l’angle des rues Jules-Guesde et Baudin, d’un immeuble d’environ 2 450 m2 de logements, d’un commerce de proximité en rez-dechaussée et d’un équipement public de 350 m2 environ destiné à accueillir un Club Pré-ados supplémentaire.
Par ailleurs, le Conseil départemental réalise, avec le concours financier de la Région Île-de-France, l’aménagement de la RD1, au niveau du Pont d’Asnières, entre Levallois et Clichy et, notamment, la construction d’un passage souterrain afin de fluidifier la circulation de ce secteur. Fin des travaux en 2023.

FOCUS
LE PARC DES 5 CONTINENTS

Le Parc des 5 continents, inclus dans la ZAC Collange, s’inscrit dans la volonté du PLU et du PADD de renforcer les espaces verts et la biodiversité à l’échelle de la commune. Il est une véritable respiration végétale constituant une continuité verte depuis la Seine avec des cheminements piétons renforcés permettant à chaque Levalloisien de traverser la ville d’un parc à l’autre pour, finalement, se retrouver au bord de la Seine.

Visite guidée…
Le jardin asiatique. Par son vallonnement, sa rivière de galets et ses enrochements, il met en scène l’esprit des jardins Zen avec une attention toute particulière sur le choix des essences des 106 arbres et des arbustes asiatiques, soit par leur origine, soit par leur port ou leur taille en nuage évoquant des Bonzaï. Les sculptures en pierre de lave et la pagode rouge vif renforcent cette ambiance.
Le jardin américain. Il reprend des formes plus contemporaines et des lignes au sol viennent créer plusieurs séquences aux ambiances diverses. Les essences retenues évoquent les grandes forêts du continent nordaméricain. Le pavillon style Louisiane complète le tableau.
Le jardin océanien. On y pénètre en franchissant une porte Maorie ornement.e de figures et de symboles. Cette partie du parc abrite l’aire de jeux pour enfants dont le sol souple a été réalisé aux couleurs de la Nouvelle-Zélande.
Le jardin africain. Il se découvre en passant entre deux totems de guerriers, une femme et un homme. Les allées, en béton coulé de couleur brune, rappellent les terres arides de l’Afrique tandis que les palmiers finissent de convaincre.
Le jardin européen. Il est situé au coeur de l’Îlot, dans une ambiance plus fraîche, avec une forêt de hêtres colonnaires qu’il faut traverser pour, finalement, découvrir la rue Baudin et son esplanade, plantée elle aussi.

Les dix dernières années d’aménagement à Levallois

LE FRONT DE SEINE
En 1983, un tiers de la (petite) surface de la commune (2,4 km2) ne comptait pas un seul habitant, car occupé en totalité par des entreprises industrielles, notamment les usines Citroën qui fabriquaient les 2CV. Lorsqu’en 1988, ces usines ont fermé leurs portes, la Municipalité, dirigée par Patrick Balkany, a acquis les terrains et créé la ZAC du Front-de-Seine. La zone d’aménagement ne comptant aucun résident, il s’agissait de créer ex nihilo un nouveau quartier.

Le Front de Seine, un quartier qui ne comptait aucun habitant, créé ex nihilo…

Les objectifs
Des logements en accession à la propriété, en location libre et sociaux.
Des immeubles pour les entreprises, sources d’emplois.
Des espaces verts.
Des équipements publics (scolaires, sportifs et culturels).
Des commerces de proximité.

Les réalisations
339 368 m. d’immeubles de logements sociaux, locatifs libres et en accession à la propriété.
358 485 m2 d’immeubles de bureaux accueillant des entreprises prestigieuses.
15 331 places de parkings souterrains, publics (1 383 places) ou privés (13 948 places).
Le Palais des Sports Marcel-Cerdan.
Le gymnase Srecki.
Le lycée Léonard-de-Vinci.
Le groupe scolaire Alfred-de-Musset.
La Médiathèque Albert Camus.
83 855 m2 de squares, espaces verts, mails piétons, incluant le quai Charles-Pasqua et l’île de la Jatte.
La voirie et l’éclairage public réalisés par la Ville.

FOCUS
L’IMMEUBLE ECOWEST
L’immeuble de bureaux Ecowest est un bâtiment de prestige ultra moderne participant au dynamisme économique de la commune et de ses 5 700 entreprises. La société l’Oréal s’y est installée à l’été 2017.

Le groupe scolaire Alfred-de-Musset. Le Palais des Sports Marcel-Cerdan. Le lycée Léonard-de-Vinci.
L’immeuble s’inscrit dans une double certification environnementale HQE excellent et BREEAM Very Good.
59 000 m. de bureaux, répartis en R+8, hauteur 36 mètres, dont 42 000 m. sont occupés par L’Oréal.
1 100 places de parkings, 5 sous-sols.
Capacité d’accueil d’environ 4 000 emplois.
Deux bâtiments autonomes pouvant être réunis si besoin, avec des entrées respectivement Quai Charles-Pasqua, rue Jules-Guesde et rue Léon-Jamin.
Chacun des deux bâtiments est agrémenté d’une terrasse de 500 m2 donnant sur la Seine.
Quatre patios intérieurs paysagers.

LE QUARTIER EIFFEL
L’aménagement du Quartier Eiffel a longtemps été considéré comme le plus grand chantier d’Île-de-France. La véritable prouesse a été, conformément à la décision du Maire, Patrick Balkany et de la Municipalité, de réaliser cette opération en site occupé, avec le maintien sur place de tous les habitants du quartier. La seconde performance a été de mener cette opération phare pour la commune, avec des normes intransigeantes de Développement durable, ce qui a valu au Quartier Eiffel, restructuré, d’obtenir le label national éco-Quartier.

Les objectifs
Transformer l’ancien Centre commercial, obsolète et source d’insécurité, en un Centre commercial moderne et attractif.

Créer une nouvelle organisation de l’espace urbain pour favoriser les espaces piétons et les aménagements paysagers.
Relier harmonieusement le quartier aux autres secteurs de la ville.
Réaliser un grand parc paysager.
Doter le quartier de nouveaux équipements publics qualitatifs.
Privilégier le développement durable.

Les réalisations
Le Centre commercial So Ouest, ouvert au public le 18 octobre 2012, avec ses 1 653 places de parking souterrain.

Un complexe cinématographique de dernière génération situé sur l’esplanade piétonne Pierre-Tchernia. Géré par Pathé, il dispose de 8 salles de projection, dotées des technologies de dernière génération.
Les nombreux restaurants ouverts le long de la rue d’Alsace.
La réhabilitation lourde et la restructuration de 70 000 m. de bureaux par Unibail-Rodamco, offrant des locaux modernes, fonctionnels et aux normes environnementales . des entreprises de renomm.e internationale. SAP, leader mondial des applications informatiques d’entreprise, occupe 28 000 m. dans la Tour So Ouest (ex-Courcellor II) qui surplombe le centre commercial. L’Oréal est installée dans la Tour So Ouest Plaza (ex-Courcellor I), sur une superficie de 30 000 m2.
La rénovation complète des immeubles des plus de 2 000 logements sociaux du secteur, travaux de r.habilitation, de remise aux normes des halls, parties communes, ascenseurs, amélioration des performances environnementales des appartements (isolation).
Les 2 603 places des parkings publics Alsace, Lorraine, So Ouest et Gagarine.
La création du Parc Alsace et ses 17 000 m2, véritable “poumon vert” du quartier, avec ses 8 000 arbustes et 16 000 plantes vivaces, ses espaces d’agrément, (potager, verger, rucher, jardins à thèmes, aires de jeux…) et un entretien respectueux des normes environnementales (gestion centralisée de l’arrosage automatique, récupération des eaux de pluie, aucun traitement phytosanitaire des espèces végétales).
Le complexe sportif Louison-Bobet (stade de football, piste d’athlétisme, centre de tennis souterrain de 6 courts, squash, club-house…).
La Médiathèque Gustave-Eiffel.
La Maison de l’Enfance Gustave-Eiffel.
Le Club Ados l’Appart.
La voirie, repensée et requalifiée, les anciennes voies devenant des circulations douces, rue piétonne ou semi piétonne (rue d’Alsace), zone 30 (rue de Lorraine), trottoirs élargis avec des aménagements paysagers de qualité facilitant les déplacements piétons.

Le Quartier Eiffel, le plus grand projet d’Île-de-France et la prouesse de l’avoir r.alis. avec le maintien sur place de tous les habitants…

FOCUS
LE LABEL NATIONAL ÉCO-QUARTIER

En décembre 2015, l’opération d’aménagement du Quartier Eiffel a reçu le label national éco-Quartier , décerné par le Ministère du Logement, de l’Égalité des territoires et de la Ruralité.

Ce Label récompense les quartiers exemplaires permettant à leurs habitants de vivre selon les règles et principes du Développement durable. Une récompense amplement méritée qui valide à la fois la politique de Développement durable active de la Municipalité et une opération d’aménagement, menée en site occupé par ses habitants et améliorant de façon indéniable leur qualité de vie.
Le Label Éco-Quartier salue également la sobriété énergétique exemplaire de Quartier Eiffel. Le programme a considérablement réduit les besoins en énergie du quartier en intégrant de nombreux dispositifs d’économie d’énergie, les bâtiments publics et privées visant une sobriété énergétique exemplaire.
Le Quartier Eiffel donne la priorité aux énergies renouvelables avec le raccordement au réseau de froid urbain qui a supprimé toutes les nuisances, sonores et émissions, des climatisations.
Le réseau de chaleur urbain, déjà existant dans l’ancien Quartier Eiffel, a été modernisé, avec, notamment, la transformation du réseau haute pression en réseau basse pression et le raccordement de l’ensemble des bâtiments.
Les équipements et les espaces publics ont été conçus pour répondre à une stratégie énergétique de diminution maximale des consommations et à la réduction des coûts de fonctionnement (utilisation de la lumière extérieure, étanchéité à l’air, pompes à chaleur réversibles, centrale de traitement d’air à très haute économie d’énergie, gestion informatisée du pilotage des consommations…).
Le Centre commercial So Ouest a obtenu le label environnemental BREEAM Excellent (Building Research Establishment Environmental Assesment Method), une grande première pour un centre commercial européen.
Les nouveaux immeubles de bureaux du quartier, la Tour So Ouest et la Tour So Ouest Plaza, sont certifiés HQE Excellent et BREEAM Excellent.
L’éclairage public utilise une technologie basse consommation, les feux tricolores et les éclairages des espaces verts sont en LED.

FOCUS
UNE FERME SUR LE TOIT

Sous Les Fraises , leader de l’agriculture urbaine en France et le groupe Unibail-Rodemco, propriétaire de So Ouest, se sont associés afin de créer sur les toits du Centre commercial levalloisien une véritable ferme maraichère.

La Ferme sur le toit permet de produire en circuit court des fruits, des légumes et des aromates, avec une production certifiée sans pesticides, sans herbicides et sans engrais.
La production est ambitieuse, avec, déjà, 290 kilos de fraises et 1,7 tonne de tomates anciennes, dont les semences ont été. fournies par Fabrice Théron, directeur des Espaces verts de Levallois. Ces produits sont en vente dans la boutique éphémère de So Ouest.
Des ateliers et diverses animations sont programmés pour les enfants et les adultes.

LES ORIENTATIONS D’AMÉNAGEMENT PROGRAMMÉ (OAP)
Une OAP, Orientations d’Aménagement et de Programmation, relève de l’initiative privée dans sa mise en oeuvre, à la différence des ZAC dans lesquelles la Ville ou sa Société d’Économie mixte (Semarelp), sont impliquées financièrement pour acquérir les terrains nécessaires à un aménagement.
Dans une OAP, la Municipalité n’intervient financièrement que pour les équipements publics ou de voirie nécessaires.

QUARTIER DE LA GARE
Situé à l’extrémité de la ville et aux abords de la gare SNCF, ce secteur est resté longtemps un lieu de passage avec, autour de la gare, un quartier assez vieillissant, très enclavé et principalement occupé par des activités ferroviaires.

Les objectifs
Requalifier le cadre de vie et valoriser l’image urbaine de cette porte Est de la commune.
Développer les activités économiques à proximité de la gare.
Améliorer le confort des piétons par l’élargissement des emprises publiques.
Améliorer la desserte du quartier et son ouverture sur la commune par l’adaptation de la rue Jules-Verne.
Remplacer un bâti obsolète par des constructions économes en énergie et respectant des impératifs de Développement durable.

Dans une Orientation d’Aménagement Programmé (OAP), la Municipalit. n’intervient financi.rement que pour les équipements publics ou de voirie nécessaires…

Les réalisations
La démolition de la très ancienne chaufferie et sa cheminée béton qui dominait le quartier, supprimant ainsi nuisances visuelles et pollution.
La construction d’habitats diversifiés.
Un immeuble de logements locatifs sociaux, 158-164 rue Aristide-Briand.
La construction d’une résidence étudiante côté rue Jules-Verne.
Un programme immobilier avec des logements libres et sociaux et une R.sidence pour Personnes Âgées. Livraison en 2019.
La réalisation d’un immeuble de bureaux, place du 8 mai 1945, avec 15 000 m. de surfaces d’activités et accueillant notamment le siège social de l’entreprise de promotion immobilière, BPD Marignan.
À l‘angle la rue Pablo-Neruda, restructuration d‘un immeuble de bureaux obsolètes. Livraison en 2019.
Un parking public souterrain de 341 places permettant un accès aisé à la gare. Le parking propose 20 bornes de recharge pour les véhicules électriques, renforçant la volonté de la Municipalité d’une mobilité plus douce. Les interventions de la Municipalité
L’ensemble des travaux de modernisation de la voirie.
Place du 8 mai 1945, la création d’un parvis favorisant les échanges piétons-transports en commun et sécuriser l’accès à la gare.
Élargissement de la rue Jules-Verne.
Création d’une voie nouvelle, rue Charles-Faurie.
Agrandissement du square Victor-Hugo.

QUARTIER BAUDIN
Ce quartier, bordé par les rues Baudin, Anatole-France, Paul-Vaillant-Couturier et Danton, desservi par la ligne 3 du métro (station Pont de Levallois), a été défini comme OAP dans le PLU approuvé par le Conseil Municipal le 30 janvier 2012. Il s’agissait d’assurer un lien entre le Front-de-Seine et le tissu ancien de la ville, en favorisant un habitat mixte ainsi qu’un signal fort de développement économique et de créations d’emplois sur un axe majeur de transports en commun, aux abords du métro et des arrêts de bus.

Les objectifs
Développer les fonctions économiques à proximité du métro.
Constituer un pôle urbain de proximité emplois-résidences.
Améliorer le cadre de vie par le verdissement des rues et le confort du piéton par l’élargissement des trottoirs.
Remplacer un bâti obsolète par des constructions économes en énergie, en respectant les impératifs de Développement durable.

Les réalisations
Réalisation de logements libres et sociaux sur les rues Paul-Vaillant-Couturier et Marius-Aufan.
Réhabilitation de l’immeuble d’habitation 137 rue Anatole-France.
Réalisation d’un immeuble de bureaux, de 35 000 m., désormais siège social de Cetelem.

Les interventions de la Municipalité
Création de la crèche municipale Les Rainettes, rue Marius-Aufan.
Élargissement des trottoirs avec am.nagements paysagers, rues Paul-Vaillant-Couturier et Marius-Aufan.
Création d’un parvis à l’angle des rues Anatole-France et Baudin, pour marquer l’entrée de ville et l’accès à la station de métro Pont de Levallois.

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.

https://www.caviarbase.com http://www.simondeli.com http://www.weeklyleak.com replica handbags replica handbags hermes replica replica bags replica handbags replica hermes https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags http://nwaedd.org replica hermes hermes replica hermes replica replica hermes http://www.gretel-killeen.com yeti cups cheap yeti cups