Cap sur l’histoire

0

UN PAQUEBOT DANS LES ARBRES
De Valentine Goby / Éditions Actes Sud

Valentine Goby livre, sous la forme d’un roman social pour ne pas dire naturaliste, la chronique de la déchéance inéluctable d’une famille à cause de la tuberculose de Mathilde Blanc, maladie contagieuse aussi redoutable que la peste. L’histoire du bannissement brutal de toute une tribu, par ignorance et peur, mais aussi le récit d’un amour filial sans faille d’une enfant livrée à elle-même, devenue bien trop tôt chef de famille. Ce roman est une tragédie silencieuse.
Il donne l’opportunité de découvrir un pan occulté, peu glorieux de l’Histoire en contradiction avec l’époque prospère d’après-guerre.
Un passé pas si lointain, pourtant si vite oublié et que seules la mémoire des vieux permet de garder vivant. Comme dans plusieurs autres de ses romans, Valentine Goby touche une fois encore une corde sensible en mêlant faits réels et fiction. Un roman enrichissant et captivant.

 

L’INSOUMISE
De Yann Kerlau / Éditions Albin-Michel

Ce roman retrace le destin tragique de Jeanne de Castille, fille des rois catholiques Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, épouse de Philippe le Beau et mère de Charles-Quint.
Elle fut séquestrée pendant quarante-neuf ans dans la forteresse de Tordesillas au prétexte de sa folie et l’histoire n’a retenu que son surnom, Jeanne la folle. Mais, folle, Jeanne l’était-elle vraiment ? N’était-elle pas en réalité victime du despotisme d’un père puis d’un fils avides de pouvoir dans une époque où le crime et le devoir se confondaient sur fond d’Inquisition ? Dans ce roman à trois voix (celle de Jeanne, celle de Ferdinand et celle du futur Charles Quint), Yann Kerlau prend le parti de Jeanne qu’il décrit à la fois fragile, parce que sans défense et rebelle par le combat qu’elle ne cessera de mener pour sauver sa vie et sa couronne.
À travers du destin de l’héroïne, sur fond d’alliances secrètes, de trahisons, de guerres incessantes, de vengeances et de crimes, l’auteur restitue avec talent une sombre période de l’histoire de l’Espagne, rythmée par l’unification des deux royaumes, Castille et Aragon. Un roman historique réussi, à la fois par son style fluide, vif et coloré qui frappe l’imagination du lecteur et par la force des sentiments qui émanent des personnages, alimentant à merveille les excès d’un siècle où crime et patrie se confondirent.

 

LA SERPE
De Philippe Jaenada / Éditions Julliard
L’auteur a rouvert le lourd dossier du triple homicide perpétré en 1943 à Escoire (Périgord).
Celui dans lequel Henri Girard, alias Georges Arnaud, écrivain célèbre, notamment pour Le salaire de la peur a été accusé puis blanchi par un as du barreau. Voilà un personnage complexe, truculent et humaniste dans son genre, mais aussi arrogant et brutal.
Cette enquête complexe aurait pu s’avérer ennuyeuse, mais c’est sans compter le talent de Philippe Jaenada qui fouille, traque, recoupe le moindre indice… Dans cette affaire ténébreuse, le destin étonnant du suspect fascine, le présent et le passé se télescopent. Les histoires criminelles sont passées au crible, on pénètre les coulisses judiciaires, on oscille entre le rire et les larmes. Impossible de ne pas éprouver un plaisir infini dans ces digressions sur 600 pages qui relèvent à la fois de la saga familiale, de la chronique de la France des années 1940, du feuilleton judiciaire et de l’essai de critique littéraire.
La serpe a été couronné par le prix Femina 2017.

 

LA GROTTE SACRÉE
D’Olivier Mélano / Éditions l’École des Loisirs

Album ? BD ? Docu-fiction ? Qu’importe, dans son livre, Olivier Mélano fait découvrir aux enfants d’aujourd’hui, la vie ordinaire des “premiers hommes de type moderne” dans le Sud-Ouest de la France. Il s’est documenté, s’est assuré de l’authenticité de son récit auprès de Christophe Fourloubey, expert archéologue, préhistorien pour raconter au mieux le quotidien d’une tribu. Chaque scène fourmille d’informations et de détails, organisation du camp, habillement, cueillette, alimentation, recette de cuisine, chasse, préparation des peaux, outillage, fabrication d’outils et création de bijoux, préparation de couleurs et peinture pariétale…
Certains reconnaîtront dans les images la déesse mère, dite Vénus de Willendorf, d’autres devineront la saison d’après les cueillettes ou auront envie de tester la peinture naturelle, de visiter les grottes de Lascaux ou bien de jouer à la pétanque. À tel point que par une belle journée, il serait possible de se laisser tenter en famille par l’expérience de vivre à la manière d’Agda ou Olna ou, à défaut, de rencontrer l’auteur Olivier Mélano à l’Hôtel Ibis de Levallois le samedi 10 mars 2018 à 15 h.

 

Ces auteurs seront présents au Salon du Roman Historique de Levallois, le dimanche 11 mars dans les Salons d’Honneur de l’Hôtel de Ville .

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.