BASKET

0

Metropolitans News

Par Maxime Douté

LES METS SE RÉINVENTENT !
Maudits ! C’est le moins que l’on puisse dire, tant les Levallois Metropolitans n’ont pas été épargnés par les coups durs ces dernières semaines. Après les blessures de Rasheed Sulaimon et de Jaron Johnson, c’est le All Star béninois Mouphtaou Yarou qui est forfait jusqu’à la fin de la saison à cause d’une rupture du tendon d’Achille. Et ce n’est pas l’inélégance du départ inattendu de Julian Wright pour raisons extra-sportives qui allait réchauffer les coeurs. Le staff s’est alors attelé à trouver des recrues pour compenser ces différentes pertes. Venu pour pallier l’indisponibilité de Jaron Johnson, le meneur américain Maalik Wayns, passé par la NBA, sera finalement conservé. Ce qui n’est pas le cas de Nobel Boungou Colo, qui aura néanmoins assuré un intérim de qualité durant la blessure de Rasheed Sulaimon ! Nouvelle arrivée avec l’ailier fort, Will Daniels. Passé par Nanterre et Limoges, l’Américain rejoint les Mets pour la fin de saison. Autre renfort de choix, l’International australien, Nathan Jawai, qui vient renforcer la raquette des Mets. Passé notamment par les Toronto Raptors, les Minnesota Timberwolves, Barcelone ou Galatasaray, “Aussie Shaq”, comme on le surnomme pour sa ressemblance avec Shaquille O’Neal, tentera de faire oublier les très bonnes stats de Yarou. “On a profité de la trêve pour reconfigurer une équipe, même si normalement on fait ça au mois de juin ou juillet”, ironisait coach Fauthoux..

UN DEMI EXPLOIT !
Minés par les blessures, les départs et un Roko Ukic amoindri, on ne donnait pas cher de la peau des Metropolitans lors de la Leaders Cup, qui se déroulait du 15 au 17 février à Disneyland Paris. Mais, contre toute attente, les hommes de Fred Fauthoux sont parvenus à faire tomber Pau-Orthez, dauphin de l’ASVEL en Jeep Élite, en quart de finale (94-87), grâce notamment à Nobel Boungou Colo, auteur de 32 points, MVP du match, qui a fait ses adieux à Levallois de fort belle manière. Les jeunes Neal Sako et Ivan Février auront aussi tenu leur rang au même titre que Cyrille Eliezer-Vanerot, de retour en grâce après une longue blessure. Malgré la défaite en demi-finale face à Bourg-en-Bresse (86-79), les Mets sont sortis de la compétition la tête haute : “On n’a plus les mêmes forces, mais on en a d’autres. Depuis qu’on a repris l’équipe avec Sacha (Giffa), la jeunesse est un peu notre ADN et elle a répondu présent. Le bilan du tournoi est plutôt positif, insistait coach Fauthoux. Avec tout ce qui s’est passé, j’ai trouvé les gars héroïques”. Et ils devront continuer à l’être, notamment le 16 mars, où ils rencontreront Nanterre en quarts de finale de la coupe de France, à Trélazé..

LES METS CONTRE LE CANCER !
En février dernier, l’Institut Gustave-Roussy, premier centre européen de lutte contre le cancer, recevait l’association 1 Maillot pour la Vie. Une structure qui sollicite notamment les sportifs de haut niveau pour aller à la rencontre des enfants hospitalisés à travers des goûters dédicaces. Pour cette rencontre riche en émotions, près d’une cinquantaine d’enfants ont pu faire connaissance avec l’arrière américain des Mets, Jaron Johnson et son assistant-coach Sacha Giffa. Avant de recevoir des cadeaux, ils ont aussi pu échanger et s’amuser avec Assa Koita et Laurent Panis du Stade Français (rugby), Jean-Baptiste Alaize, athlète handisport, Marlène Harnois, médaillée olympique en taekwondo ou encore Hakim Jebrouni, Lucas Ferrandier, Mate Sunjic, et Mahamadou Keita, handballeurs professionnels.

IL L’A DIT
L’ailier des Mets  Maxime Roos, après la demi-finale perdue contre Bourg-en-Bresse en Leaders Cup (86-79) :
“C’est l’entame qui pose problème parce que ça se joue de peu sur la fin. On sait qu’on est diminué mais je suis fier de ce qu’on a montré pendant deux jours. On a joué la tête haute”.

LE B.A.-BA DU BASKET
L’alphabet du basket “L ”, “M ”, “N ” et “O ” comme… Lancer franc : pénalité accordée à un joueur victime d’une faute au moment où il tirait, ou s’il subit une faute antisportive, ou encore lorsque l’équipe adverse est sanctionnée d’une faute technique.
Lay up : désigne le fait de marquer la balle au panier sans dunker après un double-pas et un saut. La paume de la main est sous la balle et les doigts vers le panier, au contraire du push-up où les doigts sont placés comme pour un tir classique.
Lay back : désigne le fait de marquer un panier sans dunker après un doublepas, mais cette fois-ce le mouvement se conclut dos au panier.
Marcher : violation, lorsque le joueur qui possède le ballon prend plus de deux appuis sans dribbler.
MVP (Most Valuable Player) : titre décerné au meilleur joueur d’une compétition ou d’un match.
Money time : instants décisifs d’un match serré, généralement les deux dernières minutes d’une rencontre.
No-look pass : passe aveugle réalisée sans regarder son coéquipier.
Overtime : désigne les prolongations en NBA.

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.

http://www.thedreampainter.com hermes replica http://www.simondeli.com http://www.weeklyleak.com replica handbags hermes replica http://www.transglobalcm.com hermes replica https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags http://www.fasc.net replica hermes hermes replica https://www.9replicabag.com replica bags replica handbags hermes replica replica hermes http://www.gretel-killeen.com yeti cups cheap yeti cups