Alexandra Louis-Marie – LSC Escrime

0

Une relève de pointe !

Au LSC depuis le début de saison, l’épéiste Alexandra Louis-Marie est, à 21 ans, n°8 national. Chez les Juniors, la Martiniquaise avait déjà été championne du monde par équipe, vice-championne d’Europe par équipe et triple championne de France en individuel. À l’aube de sa première sélection par équipe avec les Bleues, en senior, elle s’est livrée à cœur ouvert pour Info Levallois.
Propos recueillis par Maxime Douté

Alexandra, ton premier geste le matin ?
J’éteins mes réveils. J’en ai 3 (rires). Le premier, à 7h20. Si je réponds favorablement à son appel, j’ai le temps de prendre le p’tit dej. Le second est à 7h30. Là, ça devient chaud ! Je dors juste encore un peu, mais je n’aurai pas de p’tit dej. Le dernier est à 7h40. C’est celui que j’utilise le plus souvent (rires). Je n’ai plus le choix ! Je me lève.

Pour aller où ?

Je vis, m’entraîne et étudie à l’INSEP. Je suis en STAPS Licence 2.

Ton dernier geste avant
de dormir ?
Je dépose mon téléphone, mais je ne l’éteins pas.

Ton moment préféré
dans la journée ?
Le midi pour manger.

Celui que tu
détestes ?
Le lundi matin, car j’ai natation avec les STAPS. Je déteste ça !

Selon toi, quelle est ta principale qualité ?
La générosité.

Ton plus grand défaut ?

Je suis rancunière.

Le plus facile à l’épée, c’est…

J’aurais pu dire se brancher au matériel, mais je me suis déjà branchée à l’envers ou j’ai même oublié de me brancher tout simplement (rires). Alors, je dirais tenir l’épée.

Le plus difficile ?

Toucher sans se faire toucher.

La plus grande épéiste de tous
les temps ?
Laura Flessel. Mais, je n’ai pas réellement de modèle.

Meilleur ami sur le circuit ?

Chez les filles, Coraline Vitalis. On se connaît depuis nos 15 ans, lorsque nous étions au Pôle Antilles-Guyane, en Guadeloupe.
Je suis contente d’être au LSC avec elle. Sinon, mon meilleur ami, c’est Quentin Maurice, tireur de l’Ornon Gironde Escrime.

Ton meilleur et pire
souvenir de compétitrice ?
Le meilleur, notre troisième place par équipe aux Europe Juniors de Jérusalem, en 2014. Nous gagnons d’une touche contre la Russie. C’est plus fort que notre titre mondial que nous avons remporté plus aisément. Le pire, la coupe du monde Junior de Burgos par équipe. Je finis le relais. Je prends 21-8 et nous perdons contre la Suisse en quarts de finale.

Pensées durant une compétition ?

Je me demande l’heure à laquelle nous serons libérées pour aller manger (rires).

Ton rêve ultime ?

J’en ai deux ! Devenir championne olympique et rencontrer Cristiano Ronaldo (rires).

Expression ou mot préféré ?

En ce moment, entre amis, pour s’encourager à faire quelque chose, on se dit “on est des bébés ou on n’est pas des bébés ?” (rires).

Si tu étais un film ?

Titanic !

Pour Léonardo ou pour l’histoire ?

Pour les deux ! Mais, un peu plus pour Léo (rires).

Si tu étais une chanson ?

My heart will go on (rires) (NDLR : musique du Titanic). Ou Sous le vent de Garou et Céline Dion. Sinon en ce moment, j’écoute pas mal Kalash !

Si tu étais un plat ?

Un plat martiniquais. Le gratin de bananes jaunes accompagné de vivaneaux au four de maman.

Si tu avais un don ?

Lire les pensées des gens.

Type de personnalité célèbre ?

Cristiano Ronaldo.

Qu’emmènerais-tu en priorité sur

une île déserte ?
Cristiano Ronaldo (rires).

Zorro, Cyrano ou Luke
Skywalker?
Zorro. C’est en regardant la série que j’ai voulu me mettre à l’escrime.

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.