À COEUR OUVERT

0

Le Labrousse illustré !

Pour sa première saison au LSC Trampoline, Léa Labrousse, 21 ans, a déjà conquis le titre national par équipe. Déjà présente à Rio en tant que remplaçante, sa 4ème place aux “monde”, en novembre dernier, a rappelé qu’elle pouvait aussi postuler aux JO de Tokyo en 2020. Championne d’Europe en 2016, en synchronisé avec Marine Jurbert, autre Levalloisienne, elles sont aussi devenues, le mois dernier, vice-championnes d’Europe par équipe. Elle s’est livrée à coeur ouvert pour Info Levallois.
Propos recueillis par Maxime Douté

Léa, ton premier geste le matin ?
J’éteins le réveil de mon portable.

Quelle heure est-il généralement ?
Quand j’ai cours, 6h20. Je suis en 1ère année de STAPS à Nice. Mes entraînements sont au Pôle France d’Antibes.

Moment préféré de la journée ?
Quand je vais me coucher. Je suis au lit à 21h pour regarder des séries. En ce moment, c’est La Casa de Papel.

Celui que tu détestes ?
En ce moment, mes premières heures de cours le matin.

Selon toi, ta principale qualité ?
La gentillesse et la loyauté envers mes amis.

Ton plus grand défaut ?
Je suis impulsive. Je m’énerve très vite. Je monte aussi vite en pression que je redescends. Tu me diras, c’est un peu l’histoire du trampo (rires).

Le plus facile au trampo, c’est…
Faire des chandelles, c’est à dire prendre de la hauteur quand on débute son passage.

Le plus difficile…
Finir l’enchaînement sans tomber.

Individuel, synchronisé ou par équipe ?
Je préfère la notion de partage du synchronisé ou du par équipe.

La meilleure trampoliniste de tous les temps ?
La Russe Irina Karavaeva, championne olympique, 12 fois championne du monde et 13 fois championne d’Europe.

Aujourd’hui ?
Rosannagh MacLennan, double championne olympique, à Londres et à Rio.

Meilleure amie sur le circuit ?
Au trampoline, Marine (Jurbert), ma partenaire au LSC. C’est mieux parce qu’on évolue ensemble en synchronisé (rires). J’ai aussi des copines au tumbling.

Ton pire et meilleur souvenir de compétitrice ?
Les pires, les championnats du monde 2014, à Daytona Beach, où je me blesse au 2ème passage et ceux de 2015, à Odense, où je rate complètement la compétition.  J’étais trop stressée et j’ai compromis ma qualif aux JO de Rio. Le meilleur, les derniers “monde” à Sofia, où je termine 4ème . Il y a aussi les JO de la Jeunesse en 2014 à Nanjing où je fais 4ème.

Superstition avant un passage ?
Avant, je n’aimais pas remettre les “justau” avec lesquels j’étais tombée. Mais, comme je suis tombée avec tous, aujourd’hui, je m’en fous. Je n’ai plus le choix (rires).

Ton rêve ultime ?
Devenir championne olympique.

Ton film culte ?
Plutôt une série, Grey’s Anatomy.

Type d’acteur célèbre ?
Théo James qui joue dans Divergente.

Ta chanson actuelle ?
Vaï et viens, de L’Artiste. Je suis très musique commerciale généralement.

L’événement qui t’a le plus marqué ?
Être présente aux JO de Rio, en 2016, en tant que remplaçante de Marine.

Si tu avais un don ?
Voler.

Tu l’as déjà celui-ci…
Oui, mais plus longtemps et plus loin !

Qu’emmènerais-tu sur une île déserte ?
Mon portable. Je suis un peu “addict” aux réseaux.

Le plus beau cadeau que l’on t’a offert ?
Un tour d’hélico de New York offert par mes parents, Muriel et Jocelyn, avec ma soeur, Charlotte.

À quoi ressemble le monde vu de là-haut ?
On ne voit pas grand-chose, ça va vite. Mais, moi qui ne mesure qu’1m56, pour une fois, j’ai l’impression d’être grande (rires).

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.