A COEUR OUVERT

0

Les 9 vies de Stéphane Bitton !

Prothésiste dentaire durant 18 ans, le Levalloisien Stéphane Bitton fut aussi journaliste pour Onze Mondial, France Football, L’Équipe, rédacteur-en-chef de lequipe.fr et consultant télé. En charge de la partie éditoriale des albums Panini de 1992 à 2004, il a également co-écrit le Memo Foot avec Eugène Saccomano durant dix ans. Aujourd’hui chroniqueur radio et directeur de l’école Supdeweb, Stéphane s’est livré à coeur ouvert pour Info Levallois.
Propos recueillis par Maxime Douté

Stéphane, prothésiste dentaire ou journaliste ?
Journaliste ! Je pense que l’on naît journaliste. À 7 ans, je disais déjà à mes parents que je voulais être journaliste à L’Équipe. Je suis curieux, Je m’intéresse à tout, tout le temps. J’aime dire que je connais aussi bien le PS que le PSG (rires).

Dans le métier, vous avez une dent contre ?
Certains journalistes de L’Équipe qui  m’ont mis dans la case “prothésiste dentaire”. Mais, peu importe, durant 15 ans, j’ai été le plus heureux du monde, avec des dirigeants parfaits. Le lendemain de mon départ de L’Équipe, j’achetais le journal. Je n’en ai pas manqué un depuis 1969. En vacances, j’étais capable de faire 30 km pour en trouver un.

Dans le journalisme, ce qui compte, c’est d’avoir les crocs ou des dents de sagesse ?
Des dents de sagesse, pour durer ! Et pour durer, il faut avoir une parole, le sens du off, par exemple. 

Télé, radio, web ou presse écrite ?
J’ai été consultant sur I-Télé et L’Équipe du Soir. La télé, c’est bien pour être reconnu à la boulangerie, c’est tout ! Rien ne vaut l’instantanéité et la réactivité de la radio.

lequipe.fr ou foot123.fr ?
Ce sont mes deux bébés, lequipe.fr pendant 10 ans et foot123.fr depuis 2012.

Votre plus grande rencontre ?
Johan Cruyff, c’était un rêve d’enfant. Daniel Cohn-Bendit aussi. J’ai eu l’impression d’avoir un petit bout d’Histoire de France devant moi.

Ton meilleur et pire souvenir de journaliste ?
Le meilleur, la finale de ligue des champions en 2005 avec la victoire de Liverpool contre Milan aux tirs au but après avoir été mené 3-0. Le pire, l’ambiance délétère au Parc des Princes, après un France – Autriche où j’ai vu un homme lynché par des skinheads.

La clé de votre réussite dans le journalisme ?
J’ai toujours eu la chance que l’on vienne me chercher. Ce n’est pas de la prétention, c’est même devenu une superstition. La seule fois où j’ai été demandeur, cela n’a pas fonctionné. Soit je ne sais pas me vendre, soit les autres le font mieux que moi (rires).

OM ou PSG ?
PSG. Je suis chroniqueur de Tribune PSG, le lundi à 17h30 sur France Bleu Paris. Mais, j’ai aussi été OM, plus jeune. Quand j’ai commencé à m’intéresser au foot, le PSG n’existait pas. Et la grande équipe de l’époque, c’était l’OM de Marcel Leclerc.

Votre plus grand travail de journaliste ?
Depuis 40 ans, je consacre 4 h par jour à empiler les statistiques de toute l’Histoire du foot depuis 1863. C’est un travail de chercheur et d’historien qui concerne tous les matchs internationaux, coupes de monde, et championnats du monde entier…

Votre plus grand scoop ?
Sur lequipe.fr. J’ai été le premier dans le monde à publier le dopage de Lance Armstrong, le 23 août 2005, à 3 h 18. Le journal était déjà imprimé, il fallait donc mettre l’info en ligne.

Votre rêve ultime ?
Animer une émission de radio quotidienne, où je recevrais des gens connus pour les faire parler de tout sauf de leur domaine de prédilection.

Le plus grand secret que vous ayez découvert dans votre ouvrage Secrets du Mercato ?
Le SMS du Président marseillais Diouf à son homologue lyonnais Aulas, quand il voit Ribéry au JT de 20 h déclarer qu’il quitte l’OM pour Lyon : “si Ribéry quitte l’OM pour Lyon, c’est que je me serais coupé les c… et te les aurais servies sur un plateau d’argent” (rires).

Comme dirait Thierry Roland,vous pouvez mourir tranquille si…
J’ai mes trois enfants à mon enterrement !

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.