À coeur ouvert

0

Tallaron, l’homme tout terrain !

Journaliste de Canal +, le Levalloisien Olivier Tallaron a notamment présenté 20h Foot sur I-Télé et Les Spécialistes sur Canal + Sport. Aujourd’hui, il réalise les interviews sur les terrains de Ligue 1 et des reportages Signé Tallal, diffusés dans l’émission de Pierre Ménès 19h30 PM. Un soir de Celtic Glascow-PSG, Olivier nous a donné rendez-vous à l’Absolu Café où il s’est livré à coeur ouvert pour Info Levallois.

Olivier, présentateur ou homme de terrain ?
Homme de terrain. Pour la proximité avec les acteurs et la spontanéité des échanges. Être au plus près du jeu, de l’ambiance, c’est vraiment incomparable !

Qu’est-ce qui te rend de bonne humeur ?
Ma femme Florence et mes enfants Léna, Clara, Léopold et Nine.

Et de mauvaise humeur ?
Ma femme Florence… (rires). Non, plus sérieusement, une défaite du PSG.

Ta principale qualité ?
La spontanéité.

Ton plus grand défaut ?
Mon manque d’objectivité sur certains points.

Ton pire souvenir d’homme de terrain ?
Quand on m’a accusé d’avoir donné la composition d’équipe des Bastiais aux Parisiens. Les entraîneurs donnent traditionnellement leur composition aux journalistes une heure avant le match pour qu’ils préparent leurs fiches. Rien de très confidentiel. Un journaliste de L’Équipe a écrit que j’avais littéralement espionné pour le PSG, qui, au passage, s’est incliné 4-2 à Furiani cette année là. Ça a fait le buzz, j’ai été insulté sur les réseaux. Canal m’a demandé de ne pas faire le match d’après.

L’altercation avec Zlatan ?
Aussi ! C’est le dernier match du PSG, champion de France 2014. Sur le plateau, un direct, Hervé Mathoux me demande un dernier mot de Zlatan. Je le suis, mais il s’arrête brusquement et je bouscule légèrement l’un de ses enfants. Il m’a fait comprendre qu’il n’était pas content (rires).

Le meilleur ?
En 2015, le Chelsea-PSG (2-2) et la qualification des Parisiens en prolongation. Les interviews étaient difficiles, car nous-mêmes étions dans l’émotion.

Vu du banc, le joueur qui t’a le plus impressionné ?
Neymar ! Il est hallucinant ! Il y a Zlatan aussi ! Son unique présence dans un tunnel suffit à créer de la tension, même auprès de ses coéquipiers. Il a la prestance d’un gladiateur !

Vu du banc, le stade le plus impressionnant ?
En termes d’ambiance, au Vélodrome, ça peut crier très fort !

Vu du banc, le meilleur entraîneur ?
Carlo Ancelotti, c’est la maîtrise totale, la sérénité, le talent tactique.

Le joueur le plus fou ?
Yannick Cahuzac, une double personnalité. Dans la vie, il est adorable, limite timide et sur un terrain, c’est une vraie teigne (rires).

L’entraîneur le plus fou ?
Bielsa, dans ses choix. Sinon Pascal Dupraz, dans sa façon de vivre les matchs.

L’entraîneur avec qui tu as le plus d’affinités ?
À l’antenne, je dirais Laurent Blanc.

Le joueur ?
Je m’entends très bien avec Matuidi, Rabiot ou Kurzawa.

Ton rêve ultime ?
Couvrir une finale de ligue des champions avec un club français, le PSG, si possible (rires).

La question que tu aimerais poser, mais que tu ne poseras jamais, et à qui ?
À Valbuena. “As-tu vraiment tourné une sextape ?” (rires).

Olivier Tallaron ou Laurent Paganelli ?
Joker (rires) !

Pronostic pour la victoire en ligue des champions ?
Real Madrid, Juventus ou PSG.

Pour la Coupe du monde ?
J’aimerais bien la France, mais je pense que ce sera le Brésil.

Tu joues toutes les mi-temps ou seulement la 3ème ?
Je fais de la course à pied, c’est une véritable addiction.

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.