Podium

0

Des petits poucets à pas de géants

De gauche à droite au premier rang, les poucets du LSC Golf Louis Gaulliard, Noé Belloni,
et Alexandre Launay, capitaine de l’équipe. Au second rang, Christophe Maunory, responsable
de l’école de golf du LSC, Thomas Levet, Julien Lambret, entraîneur, et Bertrand Mayer, Président du LSC Golf.

En juin dernier, trois jeunes adhérents du LSC Golf, Louis Gaulliard, Noé Belloni, et Alexandre Launay, capitaine de l’équipe, participaient à la finale du Tour Poucets. Une compétition organisée par la Ligue de Paris de Golf pour les moins de dix ans. Après avoir dominé les qualifications sur différents golfs de la région parisienne, les Levalloisiens, formés à l’école du LSC, disputaient la finale au golf du Stade Français, à Vaucresson, face aux plus grands clubs de Paris, comptant parmi les meilleurs de France, comme le Racing Club de France, Saint-Cloud et le Paris Country Club. Ils se sont brillamment imposés avec plusieurs points d’avance, ce qui leur a valu les félicitations du golfeur professionnel Thomas Levet, parrain de l’épreuve (vainqueur de la Ryder Cup 2004 avec l’équipe d’Europe, vainqueur de l’Open de France, du British Masters, de l’Open d’Écosse, et 2nd de nombreux Open dont le fameux British Open)… Il s’agit d’un véritable exploit réalisé par les petits champions levalloisiens, car c’est la première fois qu’un club sans terrain remporte cette compétition. En effet, les jeunes de l’école du LSC Golf s’entraînent à Vaucresson le mercredi et au simulateur du Club House, à Levallois. De quoi ravir le Président du club, Bertrand Mayer : “Ce résultat est le fruit de vingt ans de soutien et de persévérance de la Municipalité et en particulier de Patrick Balkany, qui a donné à la section les moyens de développer le golf et de faire découvrir ce sport aux enfants. Je suis fier d’avoir mené à bien ce projet avec les différents bureaux du LSC Golf qui se sont succédés, sans oublier le regretté Jean-de-Grissac qui a mis le pied à l’étrier à ce sport, à Levallois”.

Batum de passage en Metropolitans !

L’illustre arrière de l’équipe de France de basket, Nicolas Batum était de passage au palais des sports Marcel-Cerdan pour s’entraîner. Celui qui fut champion d’Europe avec les Bleus en 2013 et qui évolue en NBA, aux Charlotte Hornets, n’a pas manqué de remercier la Municipalité pour son hospitalité et souhaiter bonne chance aux Metropolitans !

Girodias refait le monde  !

En mars dernier, la pensionnaire du LSC Boxe française, Cyrielle Girodias, s’adjugeait son 3ème titre national chez les moins de 65 kg, ce qui lui ouvrait les portes d’un championnat du monde. Une occasion que Cyrielle n’a pas laissé passer en remportant ses quatre combats lors du tournoi qualificatif, qui se déroulait, fin juin, à Varaždin (Croatie). La double championne du monde levalloisienne (2013 et 2015) a donc rendez-vous avec l’Histoire en fin d’année, en Martinique, pour la conquête d’une troisième couronne mondiale.

Le Gorbelec indéboulonnable !

Christophe Le Gorbelec, deuxième en partant de la gauche.

En début d’année, Christophe Le Gorbelec remportait l’Eurométropole Master de judo, à Lille, qui reste le plus grand tournoi vétéran du monde, à l’image du Tournoi de Paris pour les seniors. En juin dernier, le Levalloisien a continué d’asseoir sa suprématie sur la catégorie des moins de 81 kg, en conservant son titre de champion d’Europe, à Zagreb. Prochaine échéance, les championnats du monde et encore un titre à défendre…

Toujours au sommet du Glory  !

Cédric Doumbe entouré d’Ali Essebki, président du LSC Kick et Karim El Hayani, entraîneur du LSC.


En fin d’année 2016, le kickboxer levalloisien Cédric Doumbe devenait le premier Français à devenir champion du Glory. Il avait alors battu le Néerlandais Nieky Holzken, invaincu depuis 6 ans. Après une première défense de titre victorieuse en mars dernier, à Bruxelles, face au Suisse Yoann Kongolo, “Doumced” a de nouveau conservé son bien à l’Accor Hotels Arena (Bercy), le 10 juin, contre ce même Holzken. Une nouvelle défense de titre était prévue contre un autre Néerlandais Murthel Groenhart le 25 août, à Chicago.
Un combattant que Cédric avait déjà battu par le passé. À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons pas l’issue du combat.

Coraline de France et d’Europe  !

Frédéric Delpla

Coraline Vitalis

L’épéiste du LSC, Coraline Vitalis, 22 ans, a connu une fin de saison des plus fructueuses. En juin, la jeune Levalloisienne est devenue championne d’Europe par équipe avec les Bleues, à Tbilissi, en battant en finale les Russes 42-41. Quelques jours auparavant, elle terminait vice-championne de France à Albi. Des championnats de France qui ont, par ailleurs, réussi aux épéistes du LSC, puisque, chez les hommes, Ronan Gustin s’adjuge également la 2ème place tandis que Daniel Jerent s’octroie le bronze. En Nationale 2, Héloïse Vaujour prend la 3ème place et l’équipe masculine composée de Marc Chrétien, Houssam Elkord, Paul Allègre et Thomas Précy est sacrée. L’équipe première, avec les tireurs de l’équipe de France Daniel Jerent, Yannick Borel, Ronan Gustin, associés à Virgile Marchal, s’offre l’argent.
Enfin, petit clin d’œil au premier champion olympique levalloisien (1988), Frédéric Delpla, 52 ans, désormais dans le sud-ouest, qui avait exceptionnellement repris du service en Nationale 3, pour le LSC, club avec lequel il aura brillé en tant qu’athlète puis en tant que dirigeant.

Les bleus toujours rois du monde  !

De gauche à droite, Jean-Michel Lucenay et les Levalloisiens Yannick Borel, Ronan Gustin et Daniel Jerent.

Champions olympiques en titre, les épéistes de l’équipe de France, parmi lesquels trois Levalloisiens, Yannick Borel, Daniel Jerent et Ronan Gustin, associés à Jean-Michel Lucenay, arrivaient aux championnats du monde de Leipzig avec un statut de n°1 à défendre. Un statut mis à mal avec leur 6ème place aux Europe de Tbilissi, en juin. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont confirmé leur suprématie en s’imposant en Allemagne, le 25 juillet dernier. Les Bleus ont conquis un nouveau titre mondial en battant la Suisse en finale 45-43.
D’autre part, auteur de la meilleure saison de sa carrière, l’épéiste levalloisien Yannick Borel a conservé son titre européen ! Il bat l’Estonien Nikolai Novosjolov en demi-finale (15-10) et Paolo Pizzo en finale (15-10), qui sera sacré champion du monde quelques semaines plus tard.

Partager.

A propos de l'auteur

La Rédaction d'Info Levallois exerce au sein de la Direction de la Communication de la Ville de Levallois. Toute l'équipe a un seul objectif, vous informer tout au long de l'année de l'actualité levalloisienne, et ce, dans tous les domaines.

Comments are closed.